/Uncategorized

Bachtrack

« […] l’ouverture des Rival Sisters place d’emblée la barre très haut, la maîtrise technique est au service d’un discours parfaitement conduit où le jeu instrumental sait s’adapter aux conditions acoustiques. L’entente des pupitres est excellente, la confiance mutuelle atteste un long travail en commun. Les voix intermédiaires […] sont détaillées avec élégance et, fait rare dans les jeunes ensembles baroques, on observe un soin particulier à l’équilibre dynamique entre les différents pupitres. […] Dans un tel écrin, les chanteurs prennent sans peine leurs points de repère et trouvent un plaisir évident à assortir couleur vocale et timbre instrumental. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:28:56+00:00March 1st, 2020|Uncategorized|0 Comments

Avant Scène Opéra

 « À la suite de la recréation de cet ouvrage délicieux à Montpellier, en juillet 2018, nous en appelions l’enregistrement de nos vœux : nous voici exaucé, et de la meilleure façon qui soit […] On applaudit donc sans réserve l’entrée au catalogue de cette œuvre célèbre mais peu fréquentée. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:28:04+00:00January 1st, 2020|Uncategorized|0 Comments

ResMusica

« L’interprétation des Surprises est en tous points jubilatoire sous la direction ferme de Louis Bestion de Camboulas, qui souligne l’art du dialogue cher aux opéras français de l’époque, relève la majesté des interventions divines et accentue la vivacité des danses. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:27:55+00:00January 1st, 2020|Uncategorized|0 Comments

Opéra Magazine

« Louis-Noël Bestion de Camboulas et son ensemble Les Surprises lui prêtent vie avec un brio irrésistible, et la volonté de faire avancer le discours en lui conservant son équilibre et son rythme. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:26:52+00:00December 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

Télérama

« Dès l’ouverture, on tombe sous le charme de la direction suave et gourmande de Louis-Noël Bestion de Camboulas. L’œuvre est parsemée d’airs, de duos et de danses irrésistibles, et l’interprétation leur rend superbement justice […] » (Article en intégralité en fin de revue de presse)

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:25:34+00:00November 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

Sud-Ouest

 « Cette pastorale héroïque a tout pour séduire les amateurs de baroque : des jeux amoureux, de belles voix, une musique pétillante évoquant la force des dieux comme le chant des oiseaux. Tout, ici, est magnifié par le jeu passionné des Surprises, dirigé par Louis-Noël Bestion de Camboulas ».

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:25:21+00:00November 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

La Croix

A propos de « De Profundis » : « La musique respire, se dilate, s’apaise, palpite. Et nous touche avec la puissance d’une grâce. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:17:35+00:00August 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

Baroquiades

A propos de « De Profundis » : « Une musique généreuse et œcuménique offerte par des artistes dont nous voulons saluer l’engagement total. Si tous les musiciens ont gagné les faveurs du public, nous voulons ici saluer tout particulièrement les performances des chanteurs. Louis-Noël Bestion de Camboulas a construit un ensemble vocal dont la force collective égale le talent individuel de chacune de ses composantes. Des voix affûtées et parfois virtuoses dont la remarquable diction « à la versaillaise » suscite notre admiration. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:16:27+00:00April 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

Musicologie.org

A propos de « De Profundis » : « On ne triche pas avec son ADN. Celui de Louis-Noël Bestion de Camboulas et de son ensemble Les Surprises est clairement du côté de la musique du XVIIe siècle et singulièrement du XVIIe siècle français. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:16:19+00:00April 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments

Muzibao

A propos de « De Profundis » : « La qualité de l’ensemble transparaît dans chaque œuvre : chaque membre de l’ensemble vocal assumant à son tour des parties solistes et les instrumentistes au diapason des voix, tous animés par une sorte de ferveur qui touche l’auditeur au cœur. »

Article en intégralité ici
By |2020-04-01T11:16:09+00:00April 1st, 2019|Uncategorized|0 Comments