/2016

Anaclase

A propos des « Eléments » : « Traversée d’un joyeux élan symphonique, mais aussi de la lourde tristesse d’un rêve brisé, la chaconne finale referme avec brio une expérience lyrique singulière, agréable et enrichissante. Et les ultimes notes, au léger charme celtique, d’intriguer les mélomanes tous envoûtés… Quels trésors baroques nous réserve l’heureux avenir des Surprises ! »

Article en intégralité ici

By |2017-05-03T14:45:19+00:00octobre 26th, 2016|Non classifié(e)|0 Comments

Opéra Magazine

A propos des « Eléments » : « Sarabandes, menuets, passepieds, musettes ajoutent à l’agrément du voyage – le petit effectif permet de souligner le jeu des timbres. Hautbois, traversos, flûtes à bec s’en donnent à cœur joie, et même les castagnettes ! Les airs sont gracieux, délicats, les mélodies élégantes – on se laisse prendre au doux balancement de « La mer était tranquille », à la joliesse du duo « Heures favorables », aux nuances plus sombres du face-à-face Émilie / Valère. Les voix fraîches et claires, le chant aérien d’Élodie Fonnard et celui plus corsé d’Eugénie Lefebvre séduisent, tandis que le baryton Étienne Bazola est aussi à l’aise dans l’autorité que dans la douceur. (…) L’Ensemble Les Surprises porte d’autant mieux son nom qu’il attire l’attention sur une partition ravissante. »

Article en intégralité ici

By |2017-05-03T14:45:35+00:00juillet 26th, 2016|Non classifié(e)|0 Comments

Musikzen

A propos des « Eléments » :« Nous est offerte une version abrégée, et on ne saurait s’en plaindre, car du début à la fin, qualité et variété sont au rendez-vous. On s’imagine en train d’entendre un opéra miniature de Rameau, avec tous les ingrédients de ses grandes partitions : poésie champêtre, accents guerriers, violence, puissance, virtuosité vocale. Parmi les enregistrements illustrant ce répertoire, en voici un à mettre au tout premier rang. »

Article en intégralité ici

By |2017-05-03T14:46:06+00:00mai 26th, 2016|Non classifié(e)|0 Comments

Concertclassic

« (…)on sort pleinement séduit de la représentation. Savoureuse musique : fluides et biencaractérisés dans chacun de leurs épisodes, Les Eléments bénéficient de la régie tout à la fois simple, directe et non dénuée d’humour d’Edourd Signolet (dans une scénographie moderne et assez naïve de Laurianne Scimemi), avec pour la partie chorégraphique un unique danseur, Joan Vercoutere, que le metteur en scène fait aussi témoin et complice essentiel de l’action. »

Article en intégralité ici

By |2017-05-03T14:46:21+00:00mai 26th, 2016|Non classifié(e)|0 Comments