Presse2017-09-07T22:54:35+02:00

Ils parlent de nous

janvier 2022

Utmisol

Sortie du disque « Passion »

« Disons-le immédiatement, cet enregistrement est stylistiquement remarquable et l’interpretation confine à l’excellence. […] Véronique Gens y déploie un sens aigu de la tragédie et les parties orchestrales sont de vrais joyaux. »

Article en intégralité ici

décembre 2021

Blogspot

Sortie du disque « Passion »

« On aime le sens du théâtre éminemment baroque de Louis-Noël Bestion de Camboulas à la tête de son Ensemble les Surprises, auquel les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles apportent un concours très expressif pour les passages choraux. Avec des plages instrumentales, parenthèses très réussies, c’est le somptueux décor musical qu’il déploie pour la voix de Véronique Gens. »

Article en intégralité ici

novembre 2021

Sortie du disque « Passion »

« Here, as there, Gens is in thrilling voice. She has the knack – harder, surely, in miscellaneous pieces than in a complete opera – of instantly getting to the heart of a character. […] The Ensemble Les Surprises provide variety with a few short orchestral pieces ; a special word of praise for Juliette Guignard’s soulful gamba in Lully’s ‘Sarabande Dieux des Enfers’. Warmly recommanded. »

Article en intégralité ici

Classique c’est cool

Sortie du disque « Passion »

« Avec une diction exemplaire et un engagement dans lequel elle semble se consumer, la soprano nous livre une leçon de chant où la passion vibre dans chaque phrase, chaque intonation. Impossible de résister au charme ! »

Article en intégralité ici

Concertonet

A propos des « Eléments »

« On se régale tout du long de l’imagination mélodique, tout autant que de la variété des coloris orchestraux et des climats. »

Article en intégralité ici

Musicologie.org

A propos des « Eléments »

« Les Surprises en petit effectif y brillent singulièrement […]. Précis et coloré, l’ensemble donne aux pieds une vive envie de marquer la cadence. La chaconne finale, d’une étonnante vivacité, offre un de ces beaux moments de jubilation où se fait sentir l’accord parfait entre les onze instrumentistes. »

Article en intégralité ici
Go to Top