Presse 2017-09-07T22:54:35+00:00

Ils parlent de nous

août 2018

Baroquiades

A propos d’ « Issé » : « La splendide Abbaye aux Dames de Saintes, après l’Opéra-Comédie de Montpellier, a frôlé la soirée historique, n’ayons pas peur des mots. […], l’Issé d’André Cardinal Destouches, portée par Louis-Noël Bestion de Camboulas et son ensemble Les Surprises, a en effet tout d’une résurrection baroque française essentielle ; en quoi elle pourrait, qui sait, se mesurer à la pierre angulaire Atys/ Christie de 1986. »

Article en intégralité ici

juillet 2018

Concert Classic

A propos d’ « Issé » : « Une partition dont toute la saveur s’exprime grâce à l’engagement de L.-N. Bestion de Camboulas à la tête de troupes qui servent les qualités du premier opéra de Destouches, ici avec tendresse et charme, là avec humour et nerf, toujours avec une belle respiration et les coloris idoines. »

Article en intégralité ici

Olyrix

A propos d’ « Issé » : « La prosodie de qualité offerte par les chanteurs mais aussi par les instrumentistes assure le succès du projet comme en témoigne l’accueil du public et les bravos qui fusent dès la dernière note. »

Article en intégralité ici

Olyrix

A propos d’ « Issé » : « Louis-Noël Bestion de Camboulas dirige son ensemble Les Surprises avec vigueur et souplesse. Les pupitres de bois, debout à jardin, fléchissent les genoux pour mieux faire corps avec leur instrument. Les flûtes apportent leur douceur mélancolique, les hautbois leur virtuosité expressive. Les violons sont précis, bien emmenés par la captivante Sophie Iwamura. Le percussionniste attire à la fois l’œil et l’oreille par son utilisation experte d’une grande diversité d’instruments. Les 21 musiciens jouent avec une évidente complicité qui se reflète dans la dynamique musicale. »

Article en intégralité ici

Le Monde

« Issé, la belle inconnue ressuscitée »

Article en intégralité ici

Forum Opéra

A propos d’ « Issé » : « Applaudissez Issé…non seulement l’ouvrage, mais aussi ses interprètes ! » […] « Pour un jeune ensemble dont c’est encore l’enfance (8 ans), le résultat est pleinement convaincant. Après cette première, l’ouvrage sera redonné quatre fois, pour aboutir à Versailles, avant d’être enregistré (sous le label Ambronay). Applaudissez Issé ! Elle le mérite pleinement. »

Article en intégralité ici