Presse

DSC_0163b

A propos des « Eléments » : « Après un premier disque remarqué (consacré, justement, à Rebel – chez le même éditeur, 2014), Les Surprises et leur chef inspiré confirment leur nom et leur réputation naissante. » (Avant Scène Opéra – Janvier 2017) Article en intégralité ici.

A propos des « Eléments » : « Pourtant l’opulence et la variété des timbres, une distribution finement trouvée, empêchent de regretter une exécution plus fournie : le chef-d’oeuvre de Destouches brille ici de tous ses feux, et charme par toutes ses grâces. » (Artamag – Janvier 2017) Article en intégralité ici.

Le Figaro

Le Figaro – Décembre 2016

A propos des « Eléments » : « Traversée d’un joyeux élan symphonique, mais aussi de la lourde tristesse d’un rêve brisé, la chaconne finale referme avec brio une expérience lyrique singulière, agréable et enrichissante. Et les ultimes notes, au léger charme celtique, d’intriguer les mélomanes tous envoûtés… Quels trésors baroques nous réserve l’heureux avenir des Surprises ! » (Anaclase – Octobre 2016 ) Article en intégralité ici.

A propos des « Eléments » :« Sarabandes, menuets, passepieds, musettes ajoutent à l’agrément du voyage – le petit effectif permet de souligner le jeu des timbres. Hautbois, traversos, flûtes à bec s’en donnent à cœur joie, et même les castagnettes ! Les airs sont gracieux, délicats, les mélodies élégantes – on se laisse prendre au doux balancement de « La mer était tranquille », à la joliesse du duo « Heures favorables », aux nuances plus sombres du face-à-face Émilie / Valère. Les voix fraîches et claires, le chant aérien d’Élodie Fonnard et celui plus corsé d’Eugénie Lefebvre séduisent, tandis que le baryton Étienne Bazola est aussi à l’aise dans l’autorité que dans la douceur. (…) L’Ensemble Les Surprises porte d’autant mieux son nom qu’il attire l’attention sur une partition ravissante. » (Opéra Magazine Juillet 2016 – « Diamant d’Opéra Magazine ») Article en intégralité ici.

«Parmi les jeunes ensembles, Les Surprises de Louis-Noël Bestion de Camboulas affirment leur excellence avec une constance digne de louange. Dans leurs Éléments de Delalande-Destouches, ils font valoir qualité d’ensemble, beauté sonore et justesse d’expression. » (Cadences – juin 2016) Article en intégralité ici.

 A propos des « Eléments » :« Nous est offerte une version abrégée, et on ne saurait s’en plaindre, car du début à la fin, qualité et variété sont au rendez-vous. On s’imagine en train d’entendre un opéra miniature de Rameau, avec tous les ingrédients de ses grandes partitions : poésie champêtre, accents guerriers, violence, puissance, virtuosité vocale. Parmi les enregistrements illustrant ce répertoire, en voici un à mettre au tout premier rang. » (Musikzen – mai 2016) Article en intégralité ici.

« (…)on sort pleinement séduit de la représentation. Savoureuse musique : fluides et biencaractérisés dans chacun de leurs épisodes, Les Eléments bénéficient de la régie tout à la fois simple, directe et non dénuée d’humour d’Edourd Signolet (dans une scénographie moderne et assez naïve de Laurianne Scimemi), avec pour la partie chorégraphique un unique danseur, Joan Vercoutere, que le metteur en scène fait aussi témoin et complice essentiel de l’action. » (Concertclassic – mai 2016) Article en intégralité ici.

« Superbe allure, réalisation engageante, écoute stimulante. La nouvelle génération a bien retenue l’exemple qui les précède : il était temps. (…) Les Surprises fondé en 2010, est un ensemble à suivre désormais. » (Classique News – avril 2016) Article en intégralité ici.

Classica Surprises

Classica – Juin 2015

« (…) son interprétation fait montre d’une maîtrise technique (justesse, mise en place) et stylistique incontestable (l’élégance du geste, la motricité permanente des danses) rehaussé par un subtil coloris instrumental. (…) Juliette Perret et Etienne Bazola (…) tous deux se distinguent par une diction exemplaire et une ligne de chant admirable. » (Classica – avril 2014)

« Voilà un disque qui tient ses promesses (…), un disque qui séduit à chaque instant par la qualité plastique de ses sonorités (timbres, articulations, équilibres) et par son souci de la variété (et de la variation) des caractères, un disque qui convainc par son parti pris — la version chambriste — soigné, crédible, et assumé avec brio, bref, un disque bien fait et bien pensé qui, à n’en pas douter, est une référence à posséder afin de revenir à loisir en goûter les charmes. » (L’audience du temps – novembre 2013)

«  (…) « Vif et curieux » : les biographies racontent souvent des jolies salades, mais la façon dont celle des Surprises qualifie l’ensemble reflète la stricte vérité ; on ne s’étonne pas qu’Ambronay ait éprouvé un coup de cœur pour un groupe de jeunes musiciens d’un enthousiasme si communicatif. A l’instar de la Cappella Mediterranea, du New Century Baroque ou de l’Ensemble Pygmalion, Les Surprises sont parmi les représentants d’une nouvelle génération baroque qui ne fait pas de la maîtrise des règles stylistiques une ceinture de chasteté expressive, mais s’en sert au contraire pour bâtir des interprétations d’une profonde liberté. » (www.concertclassic.com – novembre 2013)

« (…) It is such a pleasure to hear these excerpts played in a chamber setting by these refined young virtuosi. The recording plainly states the case for further exploration of this repertoire more fully. This disc is an excellent introduction to lost master-works and a new ensemble dedicated to their revival. Bravo tous! » (Toronto Early Music News – novembre 2013)

« C’est une reconnaissance pour l’ensemble Les Surprises, codirigé par la gambiste bordelaise Juliette Guignard et le claveciniste Louis-Noël Bestion de Camboulas. (…) Leur version des « Caractères de la danse » de Jean-Féry Rebel (…) est digne de devenir une référence, et celle du « Tombeau de Monsieur de Lully » est d’une profondeur saisissante. (…) Quant à Juliette Perret, dessus, et Etienne Bazola, basse-taille, ils excellent aussi bien dans un duo d’amour, un air de fureur, ou les vocalises d’une scène de tempête. » (Sud Ouest – octobre 2013)

Retrouvez l’ensemble Les Surprises dans les colonnes du TGV Magazine d’octobre.

« L’excellent choix de leur programme, la perfection de leur intonation, le raffinement de leurs phrasés, la qualité du travail d’ensemble avaient séduit aussi bien les néophytes que les aficionados de musique baroque. » (Sud Ouest, mai 2012)